So You Want to Talk About Implants?

Parlons de chirurgie et d’implants!

surgeons-operating-in-operation-theater-GHSSPB4

La chirurgie est souvent l’élément qui fait hésiter les candidats dans leur choix d’aller de l’avant avec un système à ancrage osseux. Le but de cet article est de vous donner les informations nécessaires afin de prendre une décision éclairée.

Avant l’intervention

Voici quelques conseils pour vous préparer la veille de l’intervention:

  • Suivez à la lettre les instructions que vous aura remises votre médecin.
  • Assurez-vous d’avoir une bonne nuit de sommeil.
  • C’est normal d’être nerveux avant une intervention chirurgicale. Partagez vos craintes avec votre médecin, il pourra y apporter des réponses ou conseils.
  • Demandez à un membre de votre famille ou à un ami de venir vous chercher à la maison, de vous déposer à l’hôpital et de rester avec vous.

Types d’implants

Dans la plupart des cas, après avoir fait l’essai de l’appareil sur un bandeau, les gens décident d’aller vers une solution plus permanente qui implique la pose d’un implant intégré à l’os. Le type d’implant le plus commun est une solution appelée percutanée. Une composante interne, l’implant, est insérée dans l’os et à cela s’attache un pilier qui dépasse de la peau. Le processeur de son, qui contient le vibreur, est accroché sur le pilier et n’est pas en contact avec la peau.

D’autres types d’implants impliquent l’utilisation d’aimants qui attachent le processeur de son externe sur la portion interne. Cette option se divise en 2 types. Dans la première, le vibreur est implanté dans l’os, tout comme l’est l’aimant. Le processeur est quant à lui à l’extérieur et est retenu sur la peau par sa partie aimantée. La deuxième utilise encore un aimant, mais cette fois-ci c’est la seule partie qui est implantée. Le vibreur est à l’extérieur dans le processeur et le son, sous sa forme de vibrations doit traverser la peau. Cette solution est l’équivalent du bandeau, mais sous une forme implantée.

Cet article explore la solution percutanée, puisque c’est la plus répandue. Il s’agit d’une solution de transmission directe de son. Pour en apprendre plus sur les autres solutions de conduction osseuse, cliquez ici.

MIPS

Un de ces types de procédures, développé par Oticon Medical, est le MIPS (Minimally Invasive Ponto Surgery). Grâce à cette technique, l’intervention prend environ 15 minutes et nécessite uniquement une anesthésie locale. Le MIPS est une chirurgie à une étape. Cette technique permet donc de réduire les risques de complication. De plus, elle ne nécessite qu’une petite incision sans points de sutures, ce qui permet une meilleure guérison de la peau.

Lors d’une intervention MIPS, un médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL) réalisera les étapes suivantes:

  1. Raser une petite région des cheveux derrière l’oreille (1 à 2 cm).
  2. Indiquer l’emplacement de l’implant (généralement 50 à 55mm depuis le conduit auditif externe dernière l’oreille).
  3. Mesurer l’épaisseur de peau afin de déterminer la taille du pilier à utiliser.
  4. C’est à cette étape que vous aurez l’anesthésie locale afin que vous ne ressentiez aucune douleur pendant l’intervention.
  5. Faire un petit trou dans la peau (5mm de diamètre) avec un poinçon à biopsy. Une canule sera ensuite insérée dans ce trou et servira de guide et de protection tout au long de la chirurgie.
  6. Faire un trou dans l’os en passant la fraise (instrument chirurgical) dans la canule.
  7. Insérer un implant en titane dans le trou dans l’os. Un pilier est accroché sur l’implant. C’est la partie qui dépasse de la peau et permet d’y accrocher le processeur de son.
  8. Mettre un capuchon de cicatrisation afin de s’assurer de la bonne guérison de la peau. Celui-ci peut être retiré 10 à 14 jours après l’intervention, selon les instructions du chirurgien.
  9. Avec le temps, l’os va progressivement ancrer l’implant. C’est ce qu’on appelle l’osséo-intégration.
  10. Après quelque temps (peut aller de 4 semaines à 3 mois selon le processus de guérison individuel), le processeur de son peut être attaché au pilier et programmé par l’audiologiste.

L’incision linéaire

Cette technique est assez similaire au MIPS. Par contre, au lieu de faire un petit trou puis d’y insérer une canule, le chirurgien fait une incision droite et plus longue. Il utilise ensuite des pinces pour écarter la peau et avoir accès à l’os. Cela lui permettra ensuite de faire un trou dans l’os et d’insérer l’implant.

Une fois l’implant en place, le chirurgien utilisera un poinçon à biopsie pour faire un petit trou pour y faire passer le pilier. Des points de suture sont utilisés pour refermer l’incision. Un capuchon de stérilisation peut aussi être utilisé.

Procédure en deux étapes

La procédure en deux étapes est généralement préconisée pour les jeunes enfants, les personnes avec un os du crâne fin ou de moins bonne qualité ou bien pour toute autre personne qui ne pourrait pas subir une intervention unique en raison de conditions médicales spécifiques. Pour ces patients, le pilier n’est pas attaché à l’implant au moment de le placer dans l’os du crâne. L’implant est mis en place puis il y aura une période d’environ 3 à 6 mois avant d’y attacher le pilier. Cela permettra à l’implant de bien s’osseo-intégrer. Au moment de mettre le pilier, une petite incision puis quelques points de suture seront faits.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench